Histoire

Bienvenue à Le Sauvage Hotel - Puisque 1770

Sous François 1er, Jacques Cartier ramena de son expédition au Canada des Indiens qui se fixèrent à Tournus, en y installant un relais postal. Depuis ce relais se transforma en auberge et ensuite en hôtel, comme vous pouvez le voir actuellement.La photo ci-contre vous montre l’hôtel du Sauvage tel qu’il était au début du siècle dernier, façade que l’on peut effectivement voir de la rue du Docteur Privey, où se situe l’entrée du garage de l’hôtel.Encore aujourd’hui, en France, l’enseigne du Sauvage est fréquente.

Une partie de l’hôtel a donc été fondée et édifiée, vers 1770, sur l’emplacement d’un jardin appartenant au Chapitre de Saint-Philibert et qui se trouvait sur le côté Sud de la rue de la Levée (actuellement rue du Docteur Privey). La vieille enseigne peinte représentant un Peau-Rouge qui existe toujours, a été replacée dans la salle de restaurant, au-dessus de la cheminée. Il existait jadis une très belle plaque de cheminée représentant l’entrevue d’Achille de d’Agamemnon, qui a été donnée par au musée de Tournus.

Le Sauvage Hotel & Restaurant - Tournus Le Sauvage Hotel & Restaurant - Tournus

Il est donc assez naturel qu’une hôtellerie, fondée de toute pièce à Tournus vers 1770, se soit mise sous l’enseigne du Sauvage. L’enseigne encore existante prouve que le fondateur avait bien en vue le sauvage américain puisque le personnage qui y est représenté, est un Peau-Rouge, coiffé des plumes multicolores chères aux Hurons et aux Apaches.Q uoiqu’il en soit, l’hôtel du Sauvage qui , d’après la tradition, aurait été fondé par le maître queux Durand, acquit vite une assez grande renommée.

L’hôtel du Sauvage a joui, à cette époque, d’une notoriété méritée. Celle-ci a trouvé un écho dans la bouche d’un Premier Ministre, André Tardieu, qui dans un discours prononcé à l’inauguration du port fluvial de Mâcon, en 1927, vanta le temps lointain de sa jeunesse où il dînait excellemment de bonne cuisine française à la table du père Tramut. Le fils de ce dernier, l’actuel Président du Tribunal de commerce de Tournus, qui était présent au banquet, ce qu’ignorait le Ministre, se fit connaître et fut l’objet d’une ovation. Cet hôtel a, du reste, une réputation quasi mondiale. Que d’étrangers de toutes nations ont défilé dans son cadre modeste mais de bon aloi ! Une anecdote racontée avec humour par Albert Thibaudet en témoigne.